Événements à venir

D L Ma Me J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Actualités

Des organismes discutent du défi de l’intégration des personnes immigrantes à Trois-Rivières

COMMUNIQUÉde presse
 
Des organismes discutent du défi de l’intégration des personnes immigrantes à Trois-Rivières

Trois-Rivières, le 29 janvier 2013 – Aujourd’hui, au pavillon Maurice-Pitre du Parc Laviolette, étaient réunis plus de 25 représentants d’organismes communautaires invités à échanger sur les différents défis que pose l’immigration dans le quotidien trifluvien.
 
Quatre intervenants-experts ont été invités à livrer leur expérience dans le cadre d’une rencontre-échange organisée par la Corporation de développement communautaire de Trois-Rivières. Ainsi, Ivan Suaza (Service d’accueil aux nouveaux arrivants), Jérôme Marsais (Stratégie Carrière), André Bertrand (IDÉ Trois-Rivières) et Ludovic Wilmet (Office municipal d’habitation de Trois-Rivières) ont parlé de leur mission en lien avec l’intégration des personnes immigrantes.
 
Les personnes immigrantes font face à un chemin souvent cahoteux, mais pour réussir leur parcours en bout de course, outre leur volonté propre, la volonté du milieu fait aussi une différence.
 
« En priorité, on travaille à augmenter la francisation et le continuum vers l’employabilité» Ludovic Wilmet, Office municipal d’habitation
 
« La priorité est la francisation. Ca amène les gens vers l’autonomie» Ivan Suaza, SANA
 
« Les personnes immigrantes on besoin d’être soutenues car souvent, elles ne sont pas prêtes à vivre ce qu’elles vont vivre » Jérôme Marsais, Stratégie Carrière
 
De concert, les représentants d’organismes présents à la rencontre ont convenu qu’un échange et une implication inter-organisme est indispensable pour parvenir à une intégration gagnante non seulement pour l’immigrant, mais également pour sa société d’accueil.
 
- 30 -
Source :
Amélie Dubuc, directrice générale - 819 375-0021

325 manifestants chantent en coeur « Viens! »


Les groupes communautaires ont inventé une autre façon d’interpeller la ministre déléguée aux Services sociaux du gouvernement du Québec, madame Dominique Vien. 325 personnes, venant de partout de la Mauricie et du Centre-du-Québec, ont chanté en cœur devant les bureaux de l’Agence de santé et de services sociaux.  Bloquant la rue Bonaventure pendant 90 minutes, les manifestantEs ont décrié le financement insuffisant des 223 organismes communautaires de nos deux régions.  La TROC a rappelé au conseil d’administration de l’Agence de santé et de services sociaux qu’il y a un écart de 18 M $ entre les subventions versées en 2011 et les besoins exprimés par ces groupes.

En parodiant, en direct et devant public, l’émission On connaît la chanson (diffusée sur les ondes de TVA l’automne dernier) et en diffusant des vidéos publicitaires sur un écran géant, la Table régionale des organismes communautaires du Centre-du-Québec et de la Mauricie (TROC-CQM) a utilisé l’humour, la comédie et le chant pour influencer les membres du conseil d’administration de l’Agence et la ministre Vien.  Ces femmes et ces hommes auront en effet à déterminer, au cours des prochaines semaines, le montant qui sera consacré aux organismes communautaires dans le budget 2012-2013 qui sera dévoilé le 20 juin prochain à Trois-Rivières.